MCS Rugby

Le MCS, c'est avant tout une histoire riche, une histoire de famille, une histoire de cœur, une histoire partagée par tous les amoureux du rugby du Bas Salat, bien au-delà des deux communes que sont Mazères sur Salat et Cassagne.
Le MCS, c'est un état d'esprit que l'on partage dès son enfance en foulant les installations de Bouque de Lens, une fierté de représenter ce club, toutes ses valeurs et un honneur de porter ce maillot rouge et noir.


Inscrivez vous ci-dessous pour recevoir les dernières actualités

mardi 21 mars 2017

La jeunesse du Mcs qui s'exporte

Dans la tradition du MCS,  
mise à part ces deux équipes seniors qui jouent en division honneur Midi-Pyrénées, il y a une fierté que le club peut se vanter d'avoir, une école de rugby... 
Celle-ci met en avant ses jeunes pousses qui grandissent au son des deux clochers des villages de Cassagne et de Mazéres.

Ce n'est pas d'aujourd'hui que des petits surdoués du rugby sortent de l'école MCS, on pourra toujours citer les grands noms que tout le monde connait et que l'on côtoie aujourd'hui sur les bords du terrain de Bouque de Lens, mais là à ce jour j'aimerais mettre l'accent sur cette jeunesse actuelle qui monte vers le plus haut sommet.

On va commencer par nos petiots en U14 qui ne sont pas moins de quatre à intégrer la sélection de la Haute Garonne (Benazet, Dall'armi, Lante, Daffis) qui ont participé au tournoi inter départemental du Languedoc à Béziers le 8 Février dernier.

"Après avoir battu le Pays Catalan, le Tarn et l’Aveyron, nous étions opposés en finale aux jeunes de l’Hérault sur le terrain d’Honneur de la Méditerranées.
La cohésion du groupe à permis de remporter cette finale et donc le tournoi par le score de 12 à 0.
Félicitation à tout le groupe qui doit garder la tête froide pour les prochaines échéances" ...Cédric Papaix.



Pour continuer dans la foulée des U14 l'histoire d'un jeune gars qui continue sa progression, mais quelle progression.... il enchaîne les matchs avec son club actuel mais également au plus haut niveau avec les U18.
Ce jeune de 17 ans côtoie déjà la sélection française, ailier de formation passée par l'école du MCS, parti rejoindre les rangs du Stade Toulousain en cadet et sous la coupole du pôle espoirs Toulouse...

Ce garçon n'est autre que 
Lucas Poirson 
dit "Boulon"

Interview décalée avec Lucas Poirson

Dans la vie d'un jeune rugbyman, il est primordial d'être soutenu de garder la tête sur les épaules, Lucas a tous ses ingrédients avec lui et l'on ne peut que lui souhaiter bonne chance.

Questions/Réponses :

Dans un premier temps, félicitations pour tes sélections et un grand bravo pour cette victoire contre les Gallois (France - Pays de Galles U18), 
Quelques questions pour faire connaissance et pour ceux qui t'ont côtoyé au MCS.

- Que penses-tu de ta progression de rugbyman ?
Depuis mon arrivée à Toulouse et au pole j'ai vraiment beaucoup progressé techniquement mais aussi physiquement. Au pôle on est basé sur un développement individuel au poste, ce qui nous apporte beaucoup

- Qui est pour toi ton fer de lance, celui à qui tu dois tout le travail que tu as accompli ?
Tout d'abord mon père au niveau des déplacements mais niveau sportif j'en suis arrivé là grâce à Sébastien Piqueronie et Julien Gauthier mes entraîneurs de pole…

- Peux-tu me décrire tes sensations pour ta première sélection nationale et les autres également ?
Une grande satisfaction, tout le travail effectué était fait dans le but d'obtenir une sélection ainsi que beaucoup d'émotion de représenter mon pays dans ma passion

- Le Mcs et toi, c’est toujours une histoire de cœur ?
Le MCS a été et sera toujours dans mon cœur, j'ai fait mes premier pas la bas et je continue à les soutenir

- Quel(s) éducateur(s) a marqué ton passage au MCS ?
3 entraîneurs ont marqué mon passage Joël Marcel, Gérard Descouens et Christian Rougé

- Thierry et Stéphanie, que sont-ils pour toi ? ;-)  « Si tu peux en dire plus » 
Ce sont mes premiers supporters et mon principal soutiens dans les moments difficiles comme dans les bons moments.                                                                                                                

- La marseillaise à Touille ça du être énorme pour tes proches ?
Oui, ma maman très ému et mes proches aussi ! Au moment de la marseillaise face au Pays de Galles j'ai aperçu mes parents, mon grand frère et mes nièces qui m'avait fait la surprise de venir, tous les larmes aux yeux…

- Ta prochaine saison, elle va être du quel coté ?
 Ma prochaine saison?...je ne sais pas encore ou je serai on verra bien

- Penses-tu revenir un jour au MCS ?
Si j'ai la chance de jouer à haut niveau je viendrai finir ma "carrière " au MCS!

- Que pourrais-tu dire aux jeunes de l’école de rugby du MCS ?
Je leurs donne juste un conseil de rester là tête froide et humble et surtout de pas ce voir arriver !

-Ta phrase culte ?
NO PAIN NO GAIN inspiré de Laurent Estaque ou bien à l'aile la vie et belle!

- Le petit enfin le grand « stachu » (Léo Estaque) part rejoindre la Section Paloise la saison prochaine, que pourrais-tu lui souhaiter et conseiller ?
Le petit Léo à une chance inouï de partir à la section donc juste lui dire qu'il faut ce donné à fond tout le temps même si c'est dur faut serrer les dents et ça finira par payer

- Ton dernier petit message pour les supporters du MCS ?
Pour moi les supporters de Mazères sont justes géniaux ils sont là dans le bon comme dans les mauvais moments, par exemple la finale de championnat de France l'an dernier.
Juste un dernier truc je remercie encore les dirigeants et les entraîneurs de Mazères pour le rugby que j'ai vécu étant là-bas et leurs soutiens aujourd'hui, mais aussi mes anciens coéquipiers et leurs parents qui me soutiennent toujours autant que quand j'étais sur le terrain à bouque de Lens

- Et enfin, il vient d’où ce surnom « boulon » ?
Alors ce surnom c'est une grande histoire aha... C'est Jean Daniel Tussau et mon père qui me l'ont attribué car quand j'étais gosse je fessais beaucoup de connerie et quand on m'engueulais ça changeait rien donc boulon car que l'on visse ou l'on dévisse ça changeait rien!

Merci d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions et de rester toujours aussi disponible pour le MCS
Rendez-vous le 25 Mai pour le challenge du Bas Salat.
Jojo.